Pourquoi je viens trop vite? - Bienvenue sur le site de Chantal Brault

Pourquoi je viens trop vite?

Pourquoi je viens trop vite? Voilà bien une question que j’entends souvent! L’éjaculation rapide ou comme certains disent; l’éjaculation précoce est un sujet qui touche beaucoup d’hommes. Commençons par avoir une vue d’ensemble et essayons de comprendre de quoi il retourne.

Une conséquence, une résultante mais pas un problème

Premièrement, je tiens à préciser que je ne perçois pas aucun « problème » sexuel comme étant réellement un problème. C’est toujours une conséquence, une résultante de quelque chose. Et pourquoi est-ce qu’un homme vient rapidement? Parce que c’est dans sa nature. Cela ne veut pas dire cependant qu’il ne peut en être autrement. Tout ce que cela veut dire c’est que le réflexe de l’éjaculation pour la procréation fonctionne de cette façon. Tout comme l’envie d’uriner. Cependant, on nous a appris très jeune à reconnaître cette sensation pour retenir et évacuer dans la toilette et non n’importe où par terre.

Une perception

Plusieurs facteurs font que l’homme va rester rapide. Principalement, c’est sa perception des choses. On est malheureusement tellement déconnecté de notre réalité et non attentif à nos sens, à ce qui se passe à l’intérieur de nous. Sa perception du plaisir est carrément biaisée. Au lieu de vous demander « pourquoi je viens trop vite » demandez-vous plutôt pourquoi vous n’appréciez pas faire durer le plaisir?

Comment expliquer que certains hommes arrivent à acquérir le contrôle de l’éjaculation et d’autres non? C’est leur perception, leur façon de voir l’éjaculation qui fait la différence entre eux.

Le réflexe de l’éjaculation

Essayons d’être plus précis. Lorsque l’on parle du réflexe de l’éjaculation. Dans la mécanique du processus de l’éjaculation chez l’homme, la sensation de l’orgasme vient avec le fait d’éjaculer. Si je suis convaincu que cette sensation est le seul et ultime plaisir, je vais me créer de fausses perceptions. Parce que le plaisir vient des sens et l’orgasme est la récompense ultime du plaisir des sens. Souvent dans l’adolescence, lorsque nous avons découvert nos sens et la stimulation, la masturbation, on a possiblement été obligé de le faire rapidement pour ne pas se faire prendre. Soit par manque d’intimité ou encore tout simplement par habitude. Prendre l’habitude de se faire jouir rapidement fait enregistrer au corps ce processus rapide et habituel. Voilà le pourquoi du « je viens trop vite ».

Être à l’écoute de son corps

Si par contre, vous prenez le temps d’y goûter et d’apprécier le plaisir cela changerait beaucoup de chose. En réalité, le plaisir on connait ça mais nous sommes rendus trop éloignés de notre essence pour le percevoir. C’est pourquoi on doit apprendre le plaisir mais en réalité, c’est quelque chose que l’on porte déjà. Ce qu’il faut apprendre c’est d’être davantage à l’écoute de son propre corps.

Le plaisir vient des sens

Je disais que le plaisir vient des sens… il vient des 5 sens. Du goûter, de l’odorat, de la vue, de l’ouïe et du toucher. Le résumer au simple plaisir du toucher et que sur une seule partie du corps, le membre viril, c’est le réduire à son plus simple dénominateur. Non pas parce que la sensation n’est pas intense et agréable mais vous ne connaissez pas autre chose et pensez que c’est le plaisir ultime.

Savourer…

Si au contraire vous prenez le temps d’apprécier chaque instant, chaque mouvement et ce, sur l’ensemble de votre corps, vous commencerez à vivre et apprendre le contrôle de l’éjaculation. Plus vous prendrez le temps de goûter au plaisir de chacun de vos sens, de l’apprécier, de la vivre intensément, de l’accepter et de le faire circuler en vous, plus vous en aurez le contrôle et augmenterez l’intensité.

Avoir le choix

Ce qui est frustrant dans l’éjaculation rapide ce n’est pas vraiment de venir vite mais de ne pas avoir le choix. Vous n’avez aucun contrôle sur votre plaisir. Certains vont même donner la même raison pour l’érection. Qu’ils ne peuvent s’en empêcher de bander constamment.

Ne pas réduire votre plaisir

Le contrôle n’est pas dans se distraire, se focusser sur l’autre, ne penser qu’au plaisir de l’autre, s’infliger de la douleur ou diminuer de quelque façon le plaisir. Le fait de changer de position peut être une bonne façon si le but n’est pas de réduire votre plaisir mais de le maîtriser. Je m’explique; si vous sentez le plaisir monter et devenir intense mais que vous désirez y goûter encore avant de devoir éjaculer et mettre fin au plaisir par l’orgasme, c’est une bonne façon.

Un sacrifice

Cependant, si vous changez de position constamment parce que vous ne voulez pas éjaculer et réduire votre plaisir, ce n’est pas tout à fait pareil. Si ce que vous recherchez est l’orgasme et l’éjaculation mais que vous retardez ce moment pour faire plaisir à l’autre, cela devient comme une sorte de sacrifice et prolonger la relation devient un supplice et non un plaisir.

Le réel contrôle

La meilleure façon de gérer le plaisir tout en le faisant croître est de prendre conscience de la stimulation et du plaisir qui monte en vous. Acceptez la sensation, vivez-là intensément à travers votre corps et inspirez-là, absorbez-là

Le contrôle de l’éjaculation tout homme le possède, reconnectez-vous à ce que vous êtes, vivez et apprécier le plaisir volontairement au lieu de vous laisser contrôler par elle.

Ne vous créez pas un problème

Venir trop vite n’est pas le problème. S’il y a, c’est que l’on s’en crée un. C’est d’être convaincu d’en avoir un et de s’étiqueter d’éjaculateur précoce. Le problème est votre façon de penser et de voir les choses. Changer votre perception de la situation. Le plaisir n’est pas que l’orgasme, c’est tous ces instants partagés. Prenez plaisir à ce que vous faites et ressentez au lieu d’avoir peur de ne pas être suffisamment performant et stresser alors que la rencontre amoureuse devrait être calme, paisible et agréable.

Leave a Reply 0 comments