Comment vivre le désir et la passion dans une relation amoureuse à long terme?

Dans une relation à long terme, il faut un peu plus que l’attrait physique et il n’y a plus nécessairement grande découverte ou conquête à faire non plus sauf ce qu’on appelle les expériences sexuelles et sensorielles. Heureusement, il y a d’autres facteurs qui contribuent à faire naître ou renaître le désir et la passion afin de mettre de l’intensité dans nos relations.

Saviez-vous que l’intensité est entièrement psychologique ? Le désir étant un souhait (vouloir quelque chose) et la passion une émotion, il nous faut certains ingrédients pour que la recette fonctionne. Parmi celles-ci on retrouve notamment le fantasme, l’attente et le souvenir érotique.

Facteur d’intensité : le fantasme

Vous arrive-t-il parfois de rencontrer quelqu’un qui vous fait un effet particulier ? Attise votre désir et ce, même s’il ne s’en rend pas nécessairement compte. Que faites-vous alors ?

Vous est-il déjà arrivé de rencontrer quelqu’un par hasard et que cette personne vous excite ou aiguise vos sens sans vraiment comprendre pourquoi ? Cependant, cette sensation est bien présente et agréable.

Ce que vous ressentez vous appartient. Cela ne veut pas dire que cette sensation est nécessairement réciproque, ressentie par l’autre personne également, parfois oui, parfois non. Cela ne veut pas dire non plus que vous devez absolument assouvir cette sensation avec cette personne.

Exemple :

Un jour, j’étais à un congrès à Lévy au Québec. J’assistais à une formation donnée par un homme d’une cinquantaine d’année. Tout au long de la formation, je l’observais et me disais : « Eh que cet homme est dont beau ! Il a une belle présence, une belle prestance. Il dégage un beau charisme. » J’avoue que je n’ai pas écouté grand-chose de cette formation mais je me suis délecté de cette présence, de cette belle énergie positive. Je suis même allée lui dire, à la fin du cours qu’il était un très bel homme et que j’avais beaucoup aimé l’énergie qui se dégageait de sa personne. Il s’en est trouvé très flatté. Mon approche était très respectueuse et sans attente aucune. Je ne cherchais pas l’aventure, je n’ai fait qu’apprécier l’instant d’un cours, un énergie positive pour moi. Bon j’avoue, cela n’avait rien de sexuel parce que justement je n’avais pas de désir de ce genre envers lui mais si j’avais été en recherche, c’est surement ce que cela aurait produit comme effet. Ce petit jeu de séduction était innocent et sans attente, il a tout de même nourrir ma valeur féminine et mon pouvoir de séduction. Il avait un style qui me plaisait beaucoup et il aurait fait partie des candidats susceptibles de m’intéresser si je n’avais pas été en couple.

Autre exemple :

Lorsque j’étais adolescente, j’avais conscience qu’un de mes cousins éloignés me faisait beaucoup d’effet. J’aimais cette sensation, cette intensité que je ressentais en sa présence. Une sorte d’énergie sexuelle intense et agréable. Il pouvait d’un seul regard et par sa seule présence allumer mes sens de façon assez intense. Je me sentais femme, belle, séduisante et désirable en sa présence. Cependant, je n’ai jamais beaucoup apprécié l’humain qu’il était. J’ai toujours trouvé qu’il manquait de respect envers lui-même et les autres, ce qui fait que je me suis toujours tenue à distance. Cependant, j’ai gardé avec moi cette sensation et l’ai fait revivre à plusieurs reprises par le fantasme et l’imaginaire dans certaines circonstances.

Je sais que jamais je n’aurais fait quoi que ce soit avec lui, ne serait-ce que l’embrasser. Mais sa seule présence, sa proximité, sa voix, son regard, ont toujours le même effet sur moi aujourd’hui et je sais que c’est réciproque. Il fait partie de mes fantasmes. Je sais très bien que si je cherchais à réaliser ce fantasme, je serais fort probablement déçue. Parce que le fantasme est issu de l’imaginaire. Ce sont des situations, scénarios, mises en scène que l’on se crée et qui nous excite, nous allume et éveille l’intensité. Tout est parfait, impeccable dans un fantasme parce que j’en contrôle les moindres détails par l’imaginaire, un peu comme un rêve.

La pornographie fait partie de cette catégorie

Eh oui, la porno n’est rien d’autre que la représentation en image du fantasme de l’homme. Tout se passe selon son bon vouloir. La femme est facile à allumer, elle jouit facilement et s’excite à la seule vue de son membre. Il n’y a pour ainsi dire pas de préliminaire mais des fellations et pénétrations qui ne semblent jamais finir, sans compter les éjaculations spectaculaires.

Tout ça n’est pas la réalité, c’est de la mise en scène, du fantasme en image.

Réaliser un fantasme

Réaliser un fantasme est rarement une bonne idée. Parce que dans la réalité, vous ne contrôlez par grand-chose. Un fantasme est issu de l’esprit et peut prendre de l’intensité dépendant de l’intérêt qu’on décide d’y donner. À moins que votre fantasme soit davantage une fantaisie sexuelle ou une expérience sensorielle et sexuelle, le mettre en action dans la vie réelle donne rarement les mêmes résultats que dans votre imaginaire et c’est tout à fait normal. Certains fantasmes impliquent plusieurs personnes, ce qui devient compliqué si on veut le réaliser et impossible à prévoir comme réaction et résultat. Personnellement, je préfère largement utiliser les fantasmes comme outil de stimulation et d’intensité dans ma relation de couple que de tenter de les réaliser.

Les fantasmes servent essentiellement à augmenter l’intensité du désir et même de l’émotion passionnelle. Vous pouvez tout à fait utiliser ces images, fantasmes afin de vivre plus d’intensité dans votre relation présente.

Exemple :

Supposons que vous êtes sortie voir un spectacle et que le chanteur ou la chanteuse vous a littéralement mis dans un était d’excitation. Qu’allez-vous faire ?

  • Chasser vite cette sensation la jugeant déplacée ?
  • Essayer d’approcher le ou la chanteuse pour une aventure ?
  • Ou, tout simplement garder cette sensation agréable, cette intensité et la partager avec votre partenaire ?

Certains diront : « Ouais mais moi je suis seul, alors que je fais quoi ? » Autosatisfaction, masturbation ! De toute façon, ce fantasme est toujours bon et peut être réutilisé à souhait. Suffit de vous remettre en mémoire la situation, revoir les détails et l’émotion ressentie alors refera surface, parfois même de façon plus intense dépendant de l’interprétation et de l’amplification que l’on en fera.

Vous pouvez également choisir de simplement accepter cette sensation, la loger dans votre mémoire et vous concentrer sur autre chose. Ce n’est pas parce qu’on est excité que l’on doit absolument se soulager. Comme si cela était un supplice !! Le plaisir et la jouissance n’est pas un supplice et ne demande pas de satisfaction immédiate. De plus, et c’est ce qu’il y a de magique avec l’émotion, c’est qu’elle est toujours là, quelque part, cachée, ne demandant que de revivre à tout moment. Il nous suffit de l’appeler une fois qu’on l’a vécu et ressenti une fois pour réussir à la faire revivre.

Facteur d’intensité : l’attente

D’ailleurs la mettre en veilleuse, comme diraient certains, est également un autre facteur d’intensité ; l’attente.

Dans ce cas-ci, il s’agit de patienter, d’attendre volontairement, de laisser monter le désir afin de l’amplifier. Se poser intentionnellement des limites, jouer avec l’intensité de l’émotion. L’émotion, qu’elle soit négative ou positive a pour effet d’être amplifier si on la met en réserve ou tente de l’occulter.

Exemple

Prenons un exemple tout simple, vous êtes au magasin de jouets avec votre enfant. Vous passez dans la rangée des personnages de DC. Il réagit intensément en voyant Batman. « Je le veux maman !! » Vous lui dites : « Ok » et vous le lui donnez dans les mains. Que se passera-t-il ? Il y a de fortes chances pour qu’il en demande un autre et encore un autre. Le pire c’est qu’il ne jouera probablement qu’une fois ou deux avec et s’en lassera rapidement. Son désir aura été de courte durée parce qu’il n’a pas eu l’occasion, le temps de se faire une idée précise de ce qu’il peut en faire et ce que cela représente pour lui.

Mais si au lieu de lui dire oui, vous aviez répondu ; « Tu aimerais vraiment l’avoir ? » « Oh oui maman ! » « Pourquoi donc ? » À ce moment, il prend le temps de réfléchir à ce qu’il veut, pourquoi il le veut, il visualise toute sortes de façons de jouer avec. Si son intérêt y est encore, vous lui dites ; « Ta fête arrive bientôt (Noël ou peu importe), espère très fort qu’il fera partie de tes cadeaux et qui sait, peut-être l’auras-tu. » Il sait qu’il ne l’aura pas tout de suite et peut-être pas du tout mais il l’espère. Si vraiment il le veut, plus il va le vouloir, plus il va l’attendre et l’espérer, plus son désir sera fort et intense et plus sa réaction sera proportionnelle. À sa fête, lorsqu’il aura une boîte emballée devant lui, avant même de l’ouvrir, il va espérer que c’est son Batman ! Lorsqu’il le découvrira, l’intensité de l’émotion de plaisir qu’il ressentira sera incroyable. Il y a de fortes chances pour qu’il s’en souvienne longtemps et qu’il prenne grand soins de son jouet. Il va peut-être même devenir très précieux à ses yeux.

Ok, je vous entends dire ; quel rapport avec le sexe ? TOUT !! C’est la même chose ! Un désir est un souhait, qu’il soit sexuel ou autre, il s’agit d’un souhait. Faites le parallèle avec votre vécu. Avez-vous souvent ou ne serait-ce qu’une fois, patienté avant d’obtenir ce que vous souhaitiez ? Je vous le souhaite sincèrement. Si oui, quel souvenir, quelle intensité cela vous a-t-il laissé ? Ce qui nous amène au prochain facteur d’intensité ; le souvenir érotique.

Facteur d’intensité : le souvenir érotique

Dans une relation à long terme, une fois la phase découverte passée, même si l’attrait physique est toujours présent, il est essentiel d’avoir, de partager des souvenirs érotiques agréables ensembles. Ils sont le pilier du désir du couple. Si vous n’avez pas ou que très peu de souvenirs érotiques agréables, je vous suggère fortement de vous y mettre dès aujourd’hui.

Personnellement, j’en ai beaucoup. Certaines fois plus mélancoliques, je n’ai qu’à faire allusion à un souvenir en particulier, me remettre dans l’ambiance de l’époque pour que la magie s’opère, que le désir et même la passion (si elle était présente dans ce souvenir) prenne les dessus et que le moment devienne délectable. « Te souviens-tu la fois où… on avait… j’étais si excitée… toi aussi… » « Oh oui, je me souviens… comment oublier… tu avais… et moi, je n’en pouvais plus… ». Bref, c’est comme si on revit l’instant ou du moins l’intensité de cet instant. Cela fait marcher l’imagination. C’est un peu comme un jeu.

L’émotion est ainsi faite, elle vit en nous et laisse des traces une fois qu’on l’a vécu une fois. C’est pourquoi, si vous n’avez jamais vécu la passion, il vous est difficile de l’appeler sinon impossible. Si vous ne l’avez jamais vécu, se peut-il que vous vous soyez coupé de vos émotions ? L’émotion négative laisse le même genre de trace. Il n’est donc pas impossible que si vous avez vécu un traumatisme, vous vous soyez coupé de vos émotions afin de ne pas ressentir cet inconfort. Malheureusement, cela veut également dire que vous vous coupez de vos émotions positives. Le pire dans cet équation c’est que même si vous vous êtes coupé de vos émotions pour ne pas ressentir l’émotion négative, celle-ci revient tout de même et souvent avec intensité si elle est refoulée, tassée, mise en attente… puisque vous l’avez déjà vécu une fois.

Conclusion

Chacun de ces facteurs sont des outils extraordinaires pour jouer avec les niveaux d’intensité. Comme vous voyez, il existe plusieurs façons de faire vivre et revivre le désir et la passion mais chacune de ses façons a son propre charme.

Il reste encore d’autres facteurs d’intensité que nous verrons dans un prochain article tel le jeu, l’intrigue, le mystère, l’anticipation, l’inconnu et l’interdit. Le tout passe bien entendu par la sensualité et la découverte des sensibilités. Je m’en voudrais cependant de parler d’intensité sans mentionner l’extase et le Tantra. Nous y reviendrons aussi dans un autre article.

Laisse-moi un commentaire

Je t’invite à me laisser un commentaire sous cet article si tu as des questions ou que tu aimerais des précisions sur certains sujets. Sois certain que je vais lire chacun des commentaires et tenter de répondre soit personnellement ou lors de prochains articles.

J’offre également plusieurs suggestions via diverses vidéos et écrits. Tu les trouveras facilement si t’abonnant à ma chaîne YouTube et ma page facebook.

Tu veux être informé des prochaines articles, mets simplement ton prénom et ton courriel dans les cases à droite et abonne-toi à ma liste. Merci!

Leave a Reply 2 comments